Les différents types de disques vinyles

Montrer tout

Les différents types de disques vinyles

Ben "Scribe" Goldfarb, a vinyl collector and DJ from New York, NY ; Photographed at his apartemnt with his vinyl collection for Dust & Grooves. © Copyright - Eilon Paz - www.dustandgrooves.com

Pour tout savoir sur les disques vinyles :

Un peu de culture « vinylique » aujourd’hui au Wax Buyers Club? Nous allons essayer de vous expliquer tout ce qu’il y à savoir sur l’objet « disque vinyle » dans cet article car contrairement à une idée très répandue il n’y a pas que des « grands » (les 33 tours) ou des « petits » disques vinyles (les 45 tours).

Saviez que les disques « noirs » ne le sont pas forcément? Oui, sûrement. Saviez-vous aussi qu’il n’existe pas que des disques qui tournent à 33 ou 45 tours? Vous avez certainement entendu parler de leur ancêtre le 78 tours/minute. Mais vous ne savez peut-être pas que les disques vinyles ne tourne pas toujours en rond, qu’ils peuvent contenir du liquide, qu’ils peuvent avoir plusieurs sillons sur une même face, etc…


 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le vinyle sans jamais oser le demander? C’est sur le blog du Wax Buyers Club, pour vous servir.

Un peu d’archéologie? Le disque vinyle n’a pas toujours été plat, il a d’abord été un cylindre. Cela commence en 1877 avec Thomas Edison. Et il n’a pas toujours été en vinyle non plus puisque ces premiers cylindres étaient en cire… une matière particulièrement fragile qui rend sa conservation difficile. Wikipedia vous explique tout cela ici.

Cylindre

Source : Wikipedia

 

Il fut rapidement remplacé par le disque « sillon » de 78 tours, en cire puis en vinyle, qui offrait à l’époque un meilleur rendu sonore et une longueur d’enregistrement bien plus longue. Le 78 tours fut lui aussi remplacé au début des années 1950 par le « micro-sillon », c’est à dire le 33 tours que nous connaissons aujourd’hui et pour les mêmes raisons qui ont amené le rouleau à disparaitre au profit du 78 tours. C’est Eddie Barclay qui fut le premier à les démocratiser en France.

 

Les différents type de disques vinyles

– La taille

En matière de vinyle la taille ne compte pas même si il existe des  taille « standards ». Les 2 formats les plus répandus sont les disques de 12″, c’est à dire de 30 cm de diamètre et ceux de 7″, 17,5 cm de diamètre. Souvent appelé 33 tours et 45 tours par facilité, on trouve souvent des disques de 30 cm tournant à 45 tours. L’inverse est vrai, mais c’est plus rare.

The Adelians insta

L’édition de juillet 2015 du Wax Buyers Club qui contient un disque de 12″ et un autre de 7″.

Les disques de 10″ (25 cm) se trouvent encore très facilement dans les brocantes, mais restent plus confidentiels. Le disquaire day 2016 a mis ce format à l’honneur avec un superbe pressage de Fela Kuti.

Mais il existe aussi des disques avec des tailles bien différentes, pouvant même vous empêcher des les faire tourner sur une platine standard. DJ Food dispose d’une collection de disques de différentes tailles allant de 3″ (7,5 cm) à plus de 16″ (40cm)!!!

source : The Vinyl Factory

source : The Vinyl Factory

– le format

Il existe 3 principaux formats : le LP (Long Play), le EP (Extended Play) et le SP (Short Play). Le LP est le format Album, le SP est le Single et le EP est comme son nom l’indique un format étendu : trop court pour un album, trop long pour un single. La confusion règne souvent entre le format et la taille : Les EP ont souvent la même taille qu’un LP, et sont donc confondus. Les SP existent en version « maxi », c’est à dire en taille 12″. Ils s’agit souvent de la version « DJ » du single, avec une qualité sonore meilleure que la version 7″. Le disque étant plus grand, le sillon est plus large et donc la saturation moins importante au centre du disque.

– La vitesse

Là encore, comme pour le diamètre du disque, il existe des vitesses standards, des vitesses héritées de l’ancien temps et quelques excentricités.

Regardez votre platine : elle propose 2 vitesses de rotation, peut-être 3. 33 tours par minute, 45 tours par minute et 78 tours par minute. Vous avez, si l’on peut dire, fait le tour de la question… mais vous pouvez trouver ici et là des disques à 16 tours. La plupart ont été pressés dans les années 1950 et ont comme principal inconvénient d’avoir une qualité sonore très altérée dans les aïgus, en dehors du fait que trouver une platine pouvant les jouer est assez difficile. Il n’est pas rare de trouver des disques à 78 rpm sur les brocantes : attention pour celui qui souhaite les écouter. Si votre platine permet de les faire tourner, il est souvent nécessaire d’utiliser une tête de lecture spécifique notamment par son poids : à cette vitesse, si le disque est un peu voilé le bras de lecture va littéralement rebondir sur le disque.

Jack White avait édité avec son label Third Man Records un disque vinyle dont la vitesse nécessitait d’être modifié en cours de lecture, avec des vitesses « exotiques » mais nous n’avons pas réussi à en trouver trace sur le web. Une idée parmi les lecteurs? [MÀJ] : il s’agit de ce disque, qui tourne à 3 tours par minute. 28 groupes et 56 chansons sur un LP! 

– Le poids du disque, ou grammage.

Si vous avez l’habitude des bacs de disques neufs, vous avez souvent vu l’étiquette « 180gr ». Il s’agit le plus souvent d’un argument commercial vantant la qualité du pressage, et donc du rendu sonore.

Que ce soit dit une bonne fois pour toute : le poids du disque n’a AUCUN RAPPORT avec la qualité du mastering et donc du rendu sonore.

Cependant, 2 raisons expliquent cet engouement pour le fameux « 180gr » :

– La majorité des pressages US de l’âge d’or du disque noir se faisaient à ce poids, ce qui permettait de les distinguer facilement des pressages européens. Et sans rentrer dans les débats sur la qualité du mastering, les pressages US ont une meilleure côte que les autres (à l’exception des pressages japonais, particulièrement bien réalisé et très rares).

– Le poids plus élevé que les pressages traditionnels européens ( environ 140gr) garantit une durabilité plus longue. Ils sont moins sensibles aux variations de températures qui peuvent provoquer un drame : avoir son disque vinyle « voilé ».

Au delà de 180gr, le disque devient « cassant » et donc très fragile. En deça de 120 grammes, l’usure du sillon à l’utilisation est considérablement plus rapide.

Les éditions double LP, 180 grammes et pochette gatefold ne sont plus rares mais attention : elles dépassent le plus souvent les 500 grammes, prennent de la place et sont chers. Pensez-y en constituant votre collection pour le jour ou vous demanderez à vos amis un coup de main pour déménager!

Dessin


 

les disques spéciaux.

Si on adore les disques vinyles au Wax Buyers Club, c’est aussi pour ça. La matière première du disque vinyle permet toutes les excentricités. De façon non exhaustive on trouve :

des disques de couleurs : tout est possible, du vinyle transparent au multicolor. Vous pouvez trouvez un florilège de ce qui existe sur le site Colored Vinyl.

Bruno Nicolai2

 

Les abonnés au Wax Buyers Club sont habitués à ce type de vinyle puisqu’une bonne partie des vinyles qu’ils reçoivent chaque mois sont des vinyles de couleur.

TCDL1

 

DP4

Merci aux abonnés qui nous envoient chaque mois de superbes photos.

 

 

Comme pour le poids du disque, la couleur n’a rien à voir avec la qualité du son.

– des picture discs

Une image a été imprimé sur le sillon, c’est un objet particulièrement recherché par les collectionneurs. A la différence des disques de couleurs, les picture discs ne brillent pas par leur qualité sonore même si il est nécessaire d’avoir à la fois une excellente oreille et du très bon matériel pour s’en rendre compte.

Star wax 1

Les superbes compilations de Star Wax Mag.

– les « shape » vinyl.

Le disque vinyle tourne toujours rond, mais avec une forme différente. Pour des raisons techniques, il s’agit le plus souvent d’un SP. Triangulaire ou en forme de coeur, TOUT existe.

Egyptian Lover shape vinyl

The Egyptian Lover, en vente dans le shop du Wax!

 

batman

Les pressages de chez Mondo Records. Toujours superbes.

 

– des disques remplis de liquides : « liquid filled vinyl ». 

Avec du sang d’alien, du sang humain, des matières fécales (oui oui) ou tout autre liquide… C’est beau, c’est rare, c’est cher. A stocker à part : il est arrivé que certains vinyles « liquides » se mettent à fuir…

Aliens

La BO d’Alien le film, édité il y a quelques semaines. La totalité du stock a été vendu en quelques secondes.

 

Sixteen Saltines, par Jack White chez Third Mand Records. Et en plus, le disque est excellent…

Sixteen Saltines, par Jack White chez Third Man Records. Et en plus, le disque est excellent…

 

– Les disques « gravés », ou « etched ». 

C’est un disque qui ne dispose d’un sillon que sur une seule face, l’autre face supportant un différent type de gravure laissant apparaître un dessin. C’est souvent très beau, mais il y a moins de musique.

 

Pj harvey 2

PJ Harvey, The Community of Hope, Single.

– Les flexidiscs ou flexicards.

Il s’agit d’un vinyle très très léger, puisqu’il fait l’épaisseur d’une feuille de papier. C’est à l’origine un format publicitaire, dont la qualité sonore est tout à fait relative mais qui est aussi un objet recherché par les collectionneurs. Les abonnés au Wax Buyers Club connaissent bien ce format, puisqu’ils ont reçu une flexicard en février 2016!

 

Stranded horse

Stranded Horse, Flexi Card offerte aux abonnés du Wax en février 2016.

 

DJ Food nous fait la présentation du support en vidéo.

– l’ultra LP

Le plus rare, puisqu’il n’en existe qu’un seul de ce type mais certainement le plus facile à trouver à un prix raisonnable. Si il existe une édition limitée en couleur de ce vinyle qui est assez rare, la version noire est disponible dans le commerce pour le prix d’un disque « normal ».

lazaretto

Cet ultra LP qui sert de support pour l’album Lazarreto de Jack White regroupe les spécificités suivantes :

– La face A est brillante, la face B mate.

– 3 vitesses de lecture :  33 tours pour l’album, 45 tours sur l’étiquette de la face A qui cache une piste et 78 tours sur l’étiquette de la face B.

– Hologramme.

– Sillon inversé : la face A commence au centre du disque et se finit à l’extérieur.

– Double sillon : selon l’endroit ou vous placez votre aiguille sur la face B, la première chanson dispose de 2 intros différentes!

Vous pouvez voir ce que ça donne ici.

Le futur?

Les rennais de M’ comme musique viennent de breveter un disque « vinyle » conçu à base d’algues, et on peut définitivement compter sur Jack White et son prolifique label Third Man Records pour nous proposer des vinyles au format novateur et toujours avec des artistes de qualité!

Des erreurs? Des oublis? Certainement… n’hésitez pas commenter l’article! 

D.B. a record collector. Photographed at his home in Park Slope, Brooklyn, NY for Dust & Grooves, a crate digging photo blog. www.dustandgrooves.com (C) All Rights Reserved.

D.B. a record collector. Photographed at his home in Park Slope, Brooklyn, NY for Dust & Grooves, a crate digging photo blog. www.dustandgrooves.com (C) All Rights Reserved.

 

Les Derniers vinyles ajoutés dans notre boutique

 


ED Fontaine
ED Fontaine
Hello ! Je suis Ed, le fondateur du Wax Buyers Club ;)

3 Comments

  1. Bruno dit :

    beau résumé effectivement, on peut aussi parlé des disques glow in the dark de chez TMR (et ailleurs aussi), ou encore les 8 » et 13 » (too big for your turntable).

Laisser un commentaire

Inscription à notre News Letter sur les actualités du disque vinyle

Vous recevrez bientôt un email de confirmation (et un code promo de 5% dans notre boutique!)

Oui je le veux

Si vous ne recevez aucun mail d'ici une heure, merci de vérifier vos messages indésirables. Si vous n'avez rien dans vos spams : contact@waxbuyers.club. Notre société ne distribue aucun spam. Nos engagements : vos adresses ne seront jamais communiquées à de tierces personnes ou sociétés. Le contenu de notre newsletter n'est pas sponsorisé.

Wanna get our awesome news?

We will send you emails only several times per week. Isn't that cool?

Subscribe!

Actually we won’t spam you and keep your personal data secure